12 choses à faire et à voir à Cagliari et 1 à ne pas faire

12 choses à faire et à voir à Cagliari et 1 à ne pas faire
Cagliari
12 choses à faire et à voir à Cagliari et 1 à ne pas faire

Situé sur sept collines comme Rome, Cagliari est le porte d'entrée vers le sud de la Sardaigne. La ville - qui à l'époque romaine était la capitale de la province de Sardaigne et Corse - il se développe autour du relief de l'ancien quartier de Castello. Au fil des siècles Cagliari (dont le nom dérive du protosardo Karali, "Rocky location") était dominé par différents peuples, qui ont laissé leurs traces sur le territoire. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de principaux monuments et lieux d'intérêt que vous pourrez visiter lors de votre séjour dans la capitale sarde. Bonne lecture.



1 Basilique de San Saturnino

Notre visite ne peut commencer qu'√† partir de la basilique d√©di√©e √† San Saturnino (o Saturne), saint patron de la ville martyris√©e en 304. En plus d'√™tre le plus ancienne √©glise de Cagliari, la basilique (et l'annexe n√©cropole) repr√®sente l'un des sites pal√©ochr√©tiens les plus importants de Sardaigne. √Ä l'origine, l'√©glise √©tait caract√©ris√©e par un plan en croix grecque et un transept surmont√© d'un d√īme h√©misph√©rique, et chacun des bras (ferm√© par une abside semi-circulaire) avait trois nefs. De l'ancienne structure le corps du b√Ętiment qui supporte le d√īme et le bras oriental restent. Remodel√© √† plusieurs reprises, le complexe - qui surplombe Place San Cosimo, En Le district de Bonaria - a subi de nombreux d√©g√Ęts et pillages. Cette derni√®re a eu lieu notamment lors des r√©novations de ch√Ęteau de San Michele et Cath√©drale de Santa Maria Assunta, monuments dont nous parlerons plus tard. Au XXe si√®cle, l'√©glise a √©t√© affect√©e par d'importantes interventions de restauration. Bien que les derniers travaux soient conclu en 1996, la basilique serait consacr√©e et rouvert pour le culte seulement le Octobre 30 2004, f√™te du saint patron. Depuis 1714, ann√©e o√Ļ elle a √©t√© accord√©e √† l'ordre des m√©decins et apothicaires, l'√©glise est √©galement d√©di√©e √† Santi Cosma e Damiano.



2 Cathédrale de Santa Maria Assunta

Un autre lieu de culte tr√®s important de la ville se trouve sans aucun doute l√† Cath√©drale de Santa Maria Assunta et Santa CeciliaAu coeur de la Quartier de Castello. √Črig√© en Style roman pisan au cours de Deux centIl est si√®ge de l'archidioc√®se de Cagliari. La cath√©drale, qui au cours des si√®cles a fait l'objet de plusieurs modifications, est l'un des monuments les plus importants qui se dressent sur Place du Palazzo. Ce qui attire imm√©diatement l'attention, c'est le fa√ßade saillante: int√©gr√© 30 de style n√©o-romanque Rappelle beaucoup le devant la cath√©drale de Pise. La structure est √©galement agr√©ment√©e d'un d√īme octogonal et un clocher massif. La cath√©drale de Cagliari a un Plante croix latine, est divis√© en trois nefs et cadeaux chapelles lat√©rales. Parmi ceux-ci, l'un des plus c√©l√®bres est certainement le chapelle de la Sacra Spina (ou aragonais), situ√© dans le bras droit. A l'int√©rieur il y en a un spina, qui, selon la tradition, appartenait √† couronne qui a √©t√© mise sur la t√™te de J√©sus. L'objet vient v√©n√©r√© comme une relique et solennellement expos√© le 15 ao√Ľt, √† l'occasion de la f√™te de l'Assomption, avec Triptyque de Cl√©ment VII. La cath√©drale n'est pas seulement un lieu de culte, mais aussi un vrai lieu cercueil d'art enrichi au fil des si√®cles. Parmi les tr√©sors que l'on peut admirer √† l'int√©rieur, il m√©rite une mention loft d'orgue par Maestro Guglielmole fresques de Filippo Figari sur la vo√Ľte de la nef centrale, le chapelle de Santa Cecilia et celui de Baptist√®re, le mausol√©e de Martin Ier de Sicile, le Presbyt√®re "Gard√© par quatre lions porteurs de colonnes, le simulacre de la Madone endormie et l 'orgue. Mais ce n'est pas tout. Sous le presbyt√®re, en fait, il y a le soi-disant sanctuaire des martyrs. Creus√© dans le rocher √† la demande del'archev√™que Francisco d'Esquivel, est le fleuron de la cath√©drale: richement d√©cor√©, il abrite le reliques de nombreux martyrs de Cagliari et sarcophages du pr√©lat qui voulait sa construction et de quelques membres de la Maison de Savoie. pour plus d'informations: www.duomodicagliari.it.



3 Ch√Ęteau de San Michele

La forteresse est venue √©rig√© √† l'√©poque du Giudicato sur la colline de Castello pour d√©fendre la capitale Santa Igia. Compos√© de trois tours et entour√© de douves, le ch√Ęteau a v√©cu un longue p√©riode de splendeur entre le milieu du XIVe et le d√©but du XVIe si√®cle, quand elle √©tait habit√©e par les Carroz, une famille noble d'Espagne. Le complexe a ensuite √©t√© abandonn√© et utilis√© comme un Lazaret lors d'une √©pid√©mie de peste qui a frapp√© la ville entre 1652 et 1656. Supervis√©e par la Marine dans les ann√©es de la Seconde Guerre mondiale, la structure est aujourd'hui un p√īle culturel.
Pour plus d'informations: www.consorziocamu.it/spazi/castello-di-san-michele.

4 Bastion de Saint Rémy

Situ√© √† mi-chemin entre la basilique de San Saturnino et la cath√©drale de Santa Maria Assunta, le bastion de Saint R√©my (avec le ch√Ęteau et le fort savoyard de Sant'Ignazio) c'est l'une des fortifications les plus importantes de Cagliari. En De style n√©oclassique, il a √©t√© construit √† la fin du XNUMX√®me si√®cle sur les anciens remparts de la ville datant du '300, reliant trois bastions. L'intention de l'Ňďuvre - caract√©ris√©e par un escalier monumental et sc√©nographique et un arc de triomphe - devait unir le quartier de Castello avec ceux de Villanova et Marina. La propri√©t√©, qui surplombe Place de la Constitution, donne acc√®s √† un promenade couverte (qui accueille souvent des √©v√©nements culturels) et au Terrasse Umberto I.



5 Tour de San Pancrazio

Construit par les Pisans √† 1305, celle de San Pancrazio c'est la plus haute tour de Cagliari (36 m√®tres) et est l'un des symboles de la capitale sarde. Ensemble avec Tour de l'√©l√©phant et porte Cristina, repr√©sente encore aujourd'hui une des entr√©es du quartier Castello. Les deux tours (√©rig√©es √† des fins d√©fensives) sont l'Ňďuvre de l'architecte Giovanni Capula, qui a √©galement con√ßu le Torre dell'Aquila, qui s'appelait √† l'origine Torre del Leone. Dans le quartier voisin de Stampace, et pour √™tre exact pr√®s de l'√©glise de San Michele (dont nous parlerons dans le paragraphe suivant) se trouve le Tour de Sperone (ou des Alberti): achev√© en 1293, il est √©galement travers√© par un portique qui donne acc√®s au quartier.

6 √Čglise de San Michele

Comme mentionn√© pr√©c√©demment, dans Stampace se trouve l'√©glise d√©di√©e √† San Michele Arcangelo, qui repr√©sente ul'un des exemples les plus brillants de l'art baroque en Sardaigne. √Ä c√īt√© du b√Ętiment de l'√©glise se trouve leancienne maison de noviciat j√©suite, abrite d√©sormais le d√©partement militaire de m√©decine l√©gale. Les √©l√©ments qui caract√©risent le plus l'ext√©rieur de l'√©glise sont les fa√ßade de style mani√©riste tardif et la d√īme octogonal (regarde la photo). Sur le c√īt√© droit de l'oreillette (embelli par la pr√©sence de chaire de Charles V) vous trouverez, en haut d'un escalier, le portail d'acc√®s √† l'√©glise. San Michele pr√©sente un plan central et unclasse unique, autour duquel ils s'ouvrent huit chapelles. Une fois entr√© dans l'√©glise, vous serez agr√©ablement surpris par la richesse de ses d√©corations et imposant ma√ģtre-autel, sur lequel il y a le statue en bois polychrome repr√©sentant Saint Michel. Deux autres endroits qui m√©ritent absolument d'√™tre visit√©s sont lesantisacrestia (o√Ļ le statue utilis√© pendant le procession des Myst√®res) et la sacristie. Dans le style rococo, √† l'int√©rieur, vous pourrez admirer le plus grande toile sacr√©e de Cagliari. Nous nous r√©f√©rons √† la Massacre des Innocents, le travail des peintres Giacomo Altomonte e Domenico Colombino. Plus d'informations: sanmichelecagliari-gesuiti.it.

7 Collégiale Sant'Anna

Non loin du complexe San Michele, √©galement dans le quartier de Stampace, ne passe certainement pas inaper√ßu coll√©giale de Sant'Annaen style baroque. Les travaux de sa construction d√©but√®rent √† la fin du XVIIIe si√®cle, lorsqu'il fut d√©cid√© d'√©riger une √©glise plus grande que celle pr√©sente sur place depuis le XIIIe si√®cle. Pour enfin le voir complet, les habitants de Cagliari devront attendre 1938, ann√©e de l'√©rection du clocher droit. Gravement endommag√©e en 1943, la coll√©giale est reconstruite apr√®s la guerre. Pour caract√©riser le b√Ętiment √† l'ext√©rieur sont les deux clochers qui encadrent le front majestueux,large escalier et trois d√īmes verts. La coll√©giale abrite, entre autres Ňďuvres, un crucifix en bois du XIVe si√®cleune statue en marbre de Sant'Anna avec l'enfant Marie et groupe sculptural en bois polychrome qui repr√©sente Sant'Anna, Maria e San Gioacchino.

8 palais dans le quartier de Castello et le palais de Bacaredda

En vous promenant dans les rues du quartier de Castello, vous rencontrerez toute une s√©rie de b√Ętiments qui ont eu (et continuent d'avoir) un r√īle tr√®s important dans la vie politique, administrative et culturelle de Cagliari et de l'ensemble de la Sardaigne. Sur la Piazza Palazzo centrale, par exemple, surplombez la Palais Regio et l 'Ancien h√ītel de ville, qui abritent - respectivement - la pr√©fecture et le bureau de repr√©sentation du premier citoyen de Cagliari. De plus, ils ne sont pas loin du bastion de Saint R√©my Palais Boyl (qui int√®gre la tour de l'aigle) e B√Ętiment universitaire (√©galement connu sous le nom de Palazzo Belgrano). Enfin, une mention m√©rite Palais de Bacaredda: situ√© non loin du port, le b√Ętiment - de style n√©o-gothique-libert√© - est le si√®ge de la municipalit√© de Cagliari (voir photo).

9 Sanctuaire de Notre-Dame de Bonaria

Situ√© sur la colline du m√™me nom, le sanctuaire de Nostra Signora di Bonaria (protecteur des marins) repr√®sente l'un des lieux de culte marial les plus importants de toute la Sardaigne. Le complexe religieux se compose du Sanctuaire de style gothique-catalan (o√Ļ le statue de la Madone et la vaisseau spatial suspendu), de basilique XVIIIe si√®cle (caract√©ris√© par fa√ßade n√©oclassique et d'en haut d√īme octogonal), de couvent (dans le clo√ģtre duquel il y a un mus√©e,) et de cimeti√®re. Ce dernier m√©rite une mention sp√©ciale: selon l'ASCE (l'Association des cimeti√®res importants d'Europe) celui de Bonaria c'est l'un des cimeti√®res monumentaux les plus importants du Vieux Continent. Pour plus d'informations: bonaria.eu.

10 Musée archéologique de Cagliari

Lors de votre s√©jour √† Cagliari, n'oubliez pas de visiter le mus√©e arch√©ologique et surtout le voisin amphith√©√Ętre romain. √Črig√© en XNUMX√®me si√®cle apr√®s JC., a pu contenir 10 mille spectateurs. Ce qui le rend si unique, c'est le fait que une partie du b√Ętiment est taill√©e dans la roche. Pr√®s de l'amphith√©√Ętre, imm√©diatement apr√®s lejardin botanique, vous pouvez √©galement admirer les ruines de la soi-disant villa de Tigellio.

11 Nécropole de Tuvixeddu

A Sant'Avendrace, un quartier au nord-ouest du centre historique, est le Colline de Tuvixeddu, o√Ļ il se trouve la plus grande n√©cropole punique existante. La zone o√Ļ se trouve le site est habit√©e depuis le n√©olithique; ce sont les Carthaginois, entre le VIe et le IIIe si√®cle av. J.-C., qui assign√®rent Tuvixeddu (= ¬ęcolline de petites cavit√©s¬Ľ en langue sarde) √† l'enterrement de leurs morts. √Ä l'int√©rieur du parc arch√©ologique, il y a aussi une n√©cropole romaine. L'hypog√©e fun√©raire le plus c√©l√®bre et le plus visit√© est certainement le Grotte de la vip√®re (voir photo): construit au IIe si√®cle apr√®s JC pour la matrone Atilia Pomptilla, est ainsi nomm√© pour les deux serpents repr√©sent√©s sur le fronton.

12 étangs de Santa Gilla, Molentargius et espaces verts

Avant de quitter la capitale sarde, laissez-vous séduire aussi par ses beautés naturalistes. En plus du jardin botanique susmentionné, il y en a de nombreux dans la région de Cagliari poumons verts: I Jardins public, le Jardin sous les murs,Orto de Capucins, le Parc musical, le Parc du souvenir, le Parc du Monte Urpinu etc. A ces zones s'ajoutent également les étang de Santa Gilla et que des Molentargius: les deux zones humides protégées sont choisis chaque année par flamants roses / nid (regarde la photo).

1 Ne restez pas trop longtemps en ville

Comme vous l'avez certainement remarqu√©, il y a tellement de choses √† voir √† Cagliari. Cependant, si vous avez l'intention de rester sur l'√ģle pendant cinq jours ou plus, nous vous sugg√©rons de ne pas vous limiter √† explorer Cagliari seul, mais aussi les autres localit√©s du Sardaigne du Sud, dont les beaut√©s naturalistes ne manqueront pas de susciter votre √©merveillement.


ajouter un commentaire de 12 choses à faire et à voir à Cagliari et 1 à ne pas faire
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.