8 choses à faire et à voir à Marbella et 1 à ne pas faire

8 choses à faire et à voir à Marbella et 1 à ne pas faire
Marbella
8 choses à faire et à voir à Marbella et 1 à ne pas faire

Pendant au moins vingt ans, des ann√©es 60 aux ann√©es 80, Marbella √©tait l√† Reine espagnole de la jet-set internationale. Acteurs, r√©alisateurs, producteurs, mais aussi cheikhs, diplomates et hommes d'affaires ont pass√© leurs vacances d'√©t√© dans cette charmante ville de la Costa del Sol, √† environ 60 kilom√®tres de Malaga. C'est donc un lieu exclusif qui, au fil du temps, a pay√© un prix √©lev√© pour sa popularit√©: une expansion excessive des b√Ętiments et quelques cas de corruption ont souill√© un conte de f√©es n√© gr√Ęce √† l'intuition d'un noble, le Prince Max Egon Langeburg, qui a √©t√© le premier √† remarquer le potentiel touristique de la r√©gion. En bref sur le pass√©, nous arrivons au pr√©sent: le tourisme continue d'√™tre l√† ressource principale de Marbella et m√™me si ce ne sont plus seulement les VIP qui la fr√©quentent, la ville reste toujours une destination pris√©e. Gr√Ęce √† la combinaison d'au moins 3 facteurs: climat agr√©able, services touristiques ultramodernes et beau centre historique qui trahit l'influence arabe commune √† toute la r√©gion andalouse. Ci-dessous, nous d√©couvrons ensemble les principaux points d'int√©r√™t de Marbella. Bonne lecture.



1 Plaza de los Naranjos

Notre circuit pour d√©couvrir Marbella ne peut commencer qu'√† partir de Casco Antiguo, le centre-ville historique. Nous sommes derri√®re les h√ītels qui se succ√®dent le long de la c√īte, et c'est justement le contraste entre la modernit√© du tourisme et l'historicit√© de la partie ancienne qui est l'une des raisons les plus fascinantes de la ville. Le r√©seau routier du Casco Antiguo, compos√© de rues √©troites et sinueuses, est clairement affect√© par la longue domination arabe. Pour contrebalancer l'empreinte maure, cependant, il y a les b√Ętiments de la Renaissance, construits apr√®s la "Reconquista" de 1485. En particulier, ceux de Plaza de los Naranjos, le cŇďur politique de Marbella. Ici, en fait, leAyuntamiento (mairie) et la Casa del Corregidor (Maison du maire). Ici aussi se trouve leErmida de Santiago (Ermitage de Santiago), la plus ancienne √©glise de la ville. Bref, malheur √† aplatir l'image de Marbella uniquement sur la dimension des vacances et, en revanche, malheur √† r√©duire son histoire √† la seule domination musulmane. Il y a beaucoup plus √† voir et √† d√©couvrir, √† commencer par l'Iglesia de Nuestra Se√Īora de la Encarnaci√≥n dont nous discuterons plus en d√©tail dans le point suivant.



2 √Čglise Notre-Dame de l'Incarnation

L'Iglesia de Nuestra Se√Īora de la Encarnaci√≥n il est situ√© √† seulement 100 m√®tres de la Plaza de los Naranjos. Apr√®s tout, tournez simplement votre regard vers le ciel pour voir sa clocher, un rep√®re essentiel de la ligne d'horizon de Marbella (regarde la photo). Et, le clocher, avec les nefs tr√®s hautes, les chapelles lat√©rales richement d√©cor√©es et le retable en bois et or qui orne le ma√ģtre-autel, sugg√®rent une id√©e de majest√© qui compense la petite taille globale du b√Ętiment. Presque une cath√©drale m√™me si elle n'a pas de titre et de taille; certainement parmi les plus belles √©glises de toute la province de Malaga. Pendant la "Semana Santa" cette √©glise qui, nous le rappelons donne √©galement son nom √† la place dans laquelle il se trouve (Plaza de la Iglesia), est au centre des festivit√©s qui se d√©roulent dans la ville. Une autre raison de charme qui fait de la visite du b√Ętiment un incontournable pour des vacances √† Marbella. Pour en savoir plus, consultez le place: encarnacionmarbella.com.


3 Chapelle San Juan de Dios

√Ä seulement 100 m√®tres de ¬ęLa Encarnaci√≥n¬Ľ, au num√©ro 2 de la Calle Misericordia, la "Capilla San Juan de Dios" est un autre incontournable dans le centre historique de Marbella. Connu par les habitants comme "El Hospitalillo", cette √©glise a √©t√© construite au XNUMX√®me si√®cle dans le but principal de fournir des soins de sant√© et de la charit√© √† la population locale. Des si√®cles plus tard, une fois √©puis√©e la fonction sociale pour laquelle elle √©tait con√ßue, cette chapelle s'est ¬ęnaturellement¬Ľ transform√©e en attraction touristique. Les d√©tails d√©coratifs et architecturaux qui font r√©f√©rence √† ce m√©lange de styles - Renaissance, gothique et mud√©jar - qui est un peu la figure esth√©tique de toute l'Andalousie. Le plafond √† caissons √† l'int√©rieur est magnifique. √Ä voir!


4 Mus√©e du Grabado Espa√Īol Contempor√°neo

Nous restons au Casco Antiguo de Marbella, plus pr√©cis√©ment dans la Calle Hospital Baz√°n, √† environ 200 m√®tres de la Capilla San Juan De Dios dont nous venons de parler. Ici depuis 1992 il y a le Mus√©e du Grabado Espa√Īol Contempor√°neo, un petit mus√©e dynamique cr√©√© gr√Ęce au m√©c√©nat de historien de l'art Jos√© Luis Morales y Mar√≠n. La collection se concentre principalement sur gravures, lithographies, s√©rigraphies, gravures sur bois de l'art espagnol pour une fen√™tre temporelle qui va du XVe si√®cle √† nos jours. Il existe √©galement des Ňďuvres d'artistes de renomm√©e mondiale tels que Picasso, Dal√¨ et Mir√≤. Pour plus d'informations sur l'histoire, la collection, les activit√©s, les horaires et les prix du mus√©e, consultez le place: www.mgec.es.


5 Parc Arroyo de la Represa

Parmi les points en faveur de Marbella, il y a aussi celui d'√™tre un lieu adapt√© pour des vacances avec des enfants. Non seulement pour le climat agr√©able, le centre historique facilement accessible √† pied ou pour les plages (voir point 8) mais, surtout, pour la pr√©sence du Parque Arroyo de la Represa, √† environ un kilom√®tre du Museo del Grabado dont nous venons de parler. Le parc, construit sur un ruisseau (¬ęLa Barbanica¬Ľ) qui traverse une partie de la ville, repr√©sente une opportunit√© importante pour passer une journ√©e en contact avec la nature. A l'int√©rieur, disions-nous, il y a un grand espace √©quip√© pour le divertissement des plus petits et il y a aussi des bars, des courts de tennis et deux lacs artificiels. Il y a aussi Mus√©e du Bonsa√Į et un pont routier - "Puente del Sagrado Corazon", son nom (voir photo) - qui le traverse. √Ä voir!


6 Mosquée du roi Abdelaziz

En ce qui concerne l'influence arabe en Andalousie, il ne faut pas seulement penser aux merveilleuses traces architecturales de Grenade et de Cordoue. Dans les ann√©es 80, en effet, les stations baln√©aires de la Costa del Sol ont enregistr√© une pr√©sence massive de touristes des √Čmirats arabes unis et du golfe Persique. Une colonie touristique avec une forte capacit√© de d√©penses qui √† Marbella a investi massivement dans le march√© immobilier, donnant son propre style aux villas, b√Ętiments et locaux achet√©s. Un style qui r√©cup√®re l'h√©ritage culturel arabo-andalou, en l'hybridant cependant avec l'architecture europ√©enne contemporaine et celle des pays d'origine. Un m√©lange de styles dont le Mosqu√©e du roi Abdelaziz, √† environ 5 kilom√®tres √† l'ouest de Marbella, est le point le plus avanc√©. Cette mosqu√©e a √©t√© construite en 1981 en l'honneur du roi saoudien Fahd. √ätre vu!

7 Puerto Banus

Au d√©but, nous parlions de ¬ęl'√Ęge d'or¬Ľ de Marbella, les vingt ans des ann√©es 60 et 80 du si√®cle dernier au cours desquels la ville s'est impos√©e comme la capitale espagnole de la jet set internationale. Le village de Puerto Banus, √† environ 6 kilom√®tres de la ville, est l'embl√®me de cette d√©rive du luxe. Construit en 1970 par l'entrepreneur local Jos√® Banus, le village a √©t√© con√ßu par l'architecte suisse-russe avec un passeport mexicain Arnold Schreck. Un designer tr√®s actif entre Beverly Hills et Acapulco capable de transmettre les m√™mes suggestions de formes et de couleurs sur la Costa del Sol. La vie √©conomique et sociale de la ville tourne autour de l'homonyme marina qui, avec une capacit√© de pr√®s de 1000 places, accueille des yachts et des bateaux nabob du monde entier. Tout autour du port boutiques, bars et restaurants con√ßu pour les personnes √† fort pouvoir d'achat qui aiment passer leurs journ√©es d'√©t√© dans ce v√©ritable temple de la consommation de luxe (bien s√Ľr, il y a aussi le casino). Cependant, ce temple est √©galement fr√©quent√© par des touristes normaux √† la recherche de VIP pour demander une photo ou un autographe √† garder comme sceau de la f√™te. √Ä voir!

8 Les plages de Marbella

En √©crivant sur Marbella, on ne peut manquer de mentionner ses plages. Il y en a plus de vingt sur seulement trente kilom√®tres de littoral et ils sont tous excellents en termes de propret√© (des fonds marins et de la plage) et de services disponibles. Commen√ßant par Playa de Puerto Banus, l'endroit dont nous venons de parler. Une "plage vitrine" fr√©quent√©e par les riches, o√Ļ il est fr√©quent de rencontrer des VIP du monde du sport et du divertissement. Au-del√† de Puerto Banus, √† l'ouest de Marbella, il y a Playa Nueva Andalucia, √©galement connu avec le topos de "El Duque", alors qu'en plein centre de la ville, donc sans avoir besoin de se d√©placer en voiture ou en transports en commun, ils m√©ritent une mention Playa del Cable (ou ¬ęBounty Beach¬Ľ) e Playa de Rio Real, √† seulement cinq minutes l'un de l'autre. Ces deux plages, en r√©alit√©, font partie d'une plus grande √©tendue de c√īte sablonneuse connue sous le nom de "Los Monteros" qui comprend √©galement Playa Realejo, Playa Cortijo Blanco, Playa El Ancon etc. Mention sp√©ciale √©galement pour Playa el Alicate, √† environ 10 kilom√®tres √† l'est de Marbella. En plus du paysage exotique, avec les palmiers qui bordent la mer, cette plage est √©galement c√©l√®bre pour le centre r√©sidentiel derri√®re elle. Pour n'en citer qu'un, Antonio Banderas fait partie des VIP qui ont une maison dans ces r√©gions. Bref, Marbella est avant tout une excellente station baln√©aire et donc malheur de ne pas en profiter. Vous ne regretterez pas!

1 Attention aux ¬ępi√®ges¬Ľ touristiques

Il n'y a pas de vraies contre-indications pour des vacances √† Marbella. La ville est s√Ľre, assez anim√©e m√™me en hiver (bien qu'elle soit principalement une station baln√©aire d'√©t√©) et bien reli√©e √† Malaga, Ronda et le reste de l'Andalousie. La seule chose √† laquelle faire attention sont les soi-disant "Pi√®ges √† touristes": on parle de bars o√Ļ un caf√© et un jus de fruits peuvent co√Ľter une b√©vue et des restaurants qui au contraire promettent beaucoup et gardent tr√®s peu. Le conseil, comme toujours dans ces cas, est de lire le avis en ligne, peut-√™tre en les int√©grant, s'il y a moyen, avec le conseils d'un "initi√©" √† condition, bien entendu, que ce dernier n'ait aucun int√©r√™t particulier √† cet √©gard.


ajouter un commentaire de 8 choses à faire et à voir à Marbella et 1 à ne pas faire
Commentaire envoyé avec succès ! Nous l'examinerons dans les prochaines heures.